Lampe Horticole LED : Comparatif et guide d’achat pour choisir la meilleure !

Vous êtes nouveau dans la culture d’intérieur, ou bien vous cherchez une nouvelle lampe horticole au meilleur rapport qualité/prix ? Alors vous êtes sur la bonne page ! Je vous propose ici un comparatif des meilleures lampes horticoles à des prix raisonnables, avec un test complet pour chacune d’elles.

Je vous explique ensuite comment faire le bon choix, et quels sont les types de cultures que vous pouvez envisager avec votre lampe horticole. Attention, la culture d’intérieur est addictive, quand on commence, on ne veut plus s’arrêter !

Comparatif des meilleures lampes LED horticoles

Relassy 45W Lampe pour Plante, 88 LED...
Lampe Horticole 300W,Roleadro Led...
Lampe pour Plante TOPLANET 600W Dimmable...
Puissance annoncée
45 watts
300 watts
600 watts
Puissance de consommation
15 watts
127 watts
160 watts
Type de spectre
Blanc / full spectrum
Full spectrum
Full spectrum
Installation
Pince
Sur le côté ou suspendue
Sur le côté ou suspendue
Relassy 45W Lampe pour Plante, 88 LED...
Puissance annoncée
45 watts
Puissance de consommation
15 watts
Type de spectre
Blanc / full spectrum
Installation
Pince
Lampe Horticole 300W,Roleadro Led...
Puissance annoncée
300 watts
Puissance de consommation
127 watts
Type de spectre
Full spectrum
Installation
Sur le côté ou suspendue
Lampe pour Plante TOPLANET 600W Dimmable...
Puissance annoncée
600 watts
Puissance de consommation
160 watts
Type de spectre
Full spectrum
Installation
Sur le côté ou suspendue

Lampe horticole : Tests et avis

Relassy 45W : La meilleure lampe horticole pas chère

relassy lampe horticulture avisSi vous cherchez une petite lampe, pour de petites cultures, alors cette lampe LED horticole Relassy 45W devrait vous séduire. Elle se met en place très facilement grâce à sa pince, qui permet de l’accrocher directement sur une étagère ou même sur le rebord d’un pot. Elle possède deux têtes d’éclairage, et on peut donc gérer deux zones différentes.

Cette lampe est vendue avec un full spectre pour plante, des lumières rouges et bleues essentiellement, qui apportent tous les éléments lumineux nécessaires pour vos cultures. On la trouve aussi avec un spectre blanc, qui est tout aussi performant, qui consomme un peu plus, mais qui permet de mettre en valeur vos plantes exotiques en hiver.

La qualité de fabrication est remarquable, l’utilisation pratique, et les LED efficaces. On peut les remplacer si elles viennent à tomber en panne, et c’est donc une lampe qu’on conservera très longtemps. Elle consomme peu, et se montre performante pour tout type de culture. Petit prix et belles performances !

Promo
Relassy 45W Lampe pour Plante, 88 LED...
  • sans danger pour une utilisation en...
  • Optimale lampe de plante LED à spectre...
  • améliorer rapidement croissant 45 W LED...
  • plus grande surface d'éclairage la...
  • à haut rendement et scientifique de...

Roleadro 300W : Le bon rapport qualité/prix

lampe led horticole pas cherLa marque Roleadro possède une bonne réputation dans l’horticulture LED, et cette lampe de milieu de gamme se montre à la hauteur de la réputation. Son prix est vraiment canon par rapport à la qualité de fabrication et la durée de vie de l’objet. C’est une lampe durable, que vous utiliserez sans problème pendant de très nombreuses années.

C’est une lampe horticole pour la culture essentiellement, avec des lumières rouges, bleues, blanches, infrarouge et UV. Il y a donc absolument l’essentiel et en bonne quantité, pour permettre le développement, la floraison ou même la fructification de vos différents végétaux. Elle est efficace pour une surface entre 1 et 2 m² environ, tout dépend évidemment des plantes et de votre installation.

Sa mise en place est relativement simple, elle peut se poser sur la tranche ou se suspendre depuis un plafond. Elle est relativement simple, il n’y a pas de minuteur, ni de réglage de l’intensité lumineuse, mais c’est pour ça que son prix est si bas. La Roleadro 300W va à l’essentiel et fait vraiment bien le job !

Promo
Lampe Horticole 300W,Roleadro Led...
  • Lampe Horticole: idéales pour la croissance,...
  • Lampe de Croissance: lumière rouge (630 nm +...
  • Système de dissipation de chaleur plus...
  • Près de la lumière naturelle: La lumière...
  • Sûr et fiable: Roleadro est un fabricant de...

Toplanet 600W : Une valeur sûre

lampe horticole toplanet avisSi vous avez besoin d’une bonne puissance pour une surface assez importante, alors cette lampe LED 600 watts devrait vous convaincre. Elle possède 60 LEDs de 10 watts, et vous avez la possibilité de régler l’intensité lumineuse selon vos besoins et selon les plantes que vous cultivez. Pour ça, il suffit de tourner une simple molette.

La qualité de fabrication est excellente, avec une coque en aluminium et une ergonomie très simple qui nous permet de suspendre la lampe ou bien de la poser sur sa tranche. C’est du solide, elle est garantie 2 ans et les LED peuvent être remplacées facilement si nécessaire. La lampe ne chauffe pas beaucoup et ne consomme que très peu, même à plein puissance.

Sans surprise, son full spectrum est efficace pour tous les types de cultures, vous pouvez planter, développer et voir mûrir vos fruits sous votre lampe. Cette Toplanet 600W est une valeur sûre, et le fabricant propose des versions plus petites et moins puissantes pour ceux qui n’ont pas besoin d’une lampe aussi performante. Pour le prix, c’est un excellent accessoire !

Lampe pour Plante TOPLANET 600W Dimmable...
  • Ratio parfait de spectre complet: 12 bande de...
  • Deux gradateurs pour VEG / BLOOM: conception...
  • Puces LED de marque: utiliser des puces LED...
  • Conception de lentilles optiques: la marque...
  • Super efficacité de refroidissement: deux...

Pourquoi utiliser une lampe LED pour vos cultures intérieures ?

Lorsqu’on souhaite cultiver en intérieur, on trouve de nombreuses possibilités. Il y a le néon, le plasma, la lampe haute pression sodium (HPS), ou encore les lampes CFL ou MH… Cependant, depuis quelques années, c’est la lampe LED qui rencontre le plus gros succès et elle ne le vole pas.

Elle est parfois un peu plus chère que les autres lampes (de moins en moins), mais c’est la moins énergivore. C’est particulièrement important, puisqu’on va laisser notre lampe allumée pendant 16 heures pour plusieurs semaines, et on ne souhaite évidemment pas que notre facture d’électricité nécessite de faire un crédit à la banque…

Le LED fournit également une lumière continue, bien plus agréable et efficace pour les plantes. Elle ne chauffe pas, ce qui nous permet de gérer bien plus facilement la chaleur de la pièce ou de la tente de culture.

L’installation est vraiment très simple, il suffit généralement de bancher la lampe à une prise. Il n’y a pas de risque de branchement. La plupart des lampes LED peuvent être suspendue, mais certaines peuvent aussi être directement posées au sol.

Le spectre lumineux est étudié pour être parfaitement adapté aux plantes. Pour la culture pure, on aura alors une lumière rouge, avec un peu de bleu, quelques UV et des infrarouges, qui seront plus efficaces qu’un unique spectre blanc, pour toutes les étapes de la culture.

Enfin, les LED durent généralement très longtemps et on peut les remplacer facilement lorsque c’est nécessaire. Le prix de quelques LED est toujours très bas, l’entretien de notre lampe sera donc très limité. On est très loin de l’ampoule à sodium, trop chère et qu’il faut remplacer régulièrement.

Pour toutes ces raisons, les lampes horticoles LED sont la meilleure solution pour vos cultures. À l’utilisation, il n’y a pas de risque de brûlure ou de surchauffe, à l’entretien elles ne coûtent rien, elles consomment très peu, et on les remplace rarement. Économique, et écologique, que voulez-vous de plus ?

Comment bien choisir sa lampe LED horticole ?

lampe horticole toplanet avis

Si vous débutez dans le petit monde de la culture en intérieur, alors voici un petit guide d’achat pour vous aider dans le choix de votre lampe LED horticole. Quelques points doivent être pris en compte avant de passer commande.

Quel besoin ?

L’horticulture regroupe tout ce qui touche à la culture des plantes, qu’elles soient d’ornement, potagères ou maraîchères. Avant de sauter sur la première lampe qui vous fait de l’œil, vous devez réfléchir à vos besoins. Il y a généralement deux types de besoins. Le plus répandu est la culture pure, c’est-à-dire faire pousser quelques tomates, des herbes aromatiques, du cannabis, etc. Dans ce cas, on va se tourner vers une lampe horticole proposant un spectre adapté à la culture et on se moque de la beauté de la lumière produite. Elle sera souvent légèrement rose, un mélange de rouge et de bleu.

En revanche, certains souhaitent mettre en valeur des plantes exotiques, tout en leur apportant la lumière suffisante à leur survie. Pour cette utilisation, on va évidemment préférer une lampe plus simple à camoufler, plus petite, et avec un spectre lumineux blanc. On va alors éclairer les plantes avec une couleur naturelle, parce qu’elles font partie de la décoration.

Calculer la surface d’éclairage nécessaire

La surface d’éclairage est bien sûr l’un des premiers critères déterminants pour le choix de votre lampe horticole. Vous devez calculer la superficie de l’espace de culture au départ lors de la germination, puis de la croissance, et enfin de la floraison ou de la fructification. Votre lampe doit être adaptée à toutes les étapes de votre plantation.

La taille de la lampe est importante, pour disperser plus efficacement la lumière, mais il y a aussi le degré de dispersion des LED qui entre en compte. On trouve des LED ayant un angle de 60°, qui envoie donc un maximum de puissance dans la même direction, d’autres à 90° plus diffusent et d’autres encore à 120°. Je conseille des LED avec un angle pas trop important si vous ciblez simplement quelques plantes, et plus large si vous avez plus de surface.

Dans ce second cas, la lampe doit être plus puissante, et une box de culture, avec des panneaux qui renvoient la lumière, sera un atout considérable pour ne pas avoir de perte d’énergie et de lumière.

Pour la surface, il faut généralement prévoir une lampe de 100 watts minimum pour 1 m² et pour 1 m² de haut maximum. Des lampes de 50 watts peuvent être suffisantes pour 1 m², tout dépend finalement des besoins en lumière de la plante et de sa hauteur finale. Vous devez donc vous renseignez sur les végétaux que vous souhaitez cultiver.

Choisir le bon spectre de lumière ?

lampe horticole pas cher

Désormais, ce n’est plus vraiment un critère de choix, puisque toutes les lampes LED pour la culture, vont proposer un spectre complet (Full Spectrum). En réalité, ce n’est pas vraiment un spectre complet, sinon la lumière serait blanche, mais c’est un spectre parfaitement adapté au besoin des plantes.

Lorsque le spectre est blanc, la plante renvoie certaines couleurs pour ne garder que ce qui l’intéresse. C’est une perte énergétique inutile dans une plantation en intérieur. Le Full Spectrum envoie en majorité du spectre rouge à 75 %, du spectre bleu à 20 %, et des spectres infrarouges et UV à 5 %.

Avec le LED, il n’est jamais nécessaire de changer vos ampoules comme c’était le cas avec les lampes HPS ou MH. Le spectre lumineux est toujours le bon, de la germination jusqu’à la floraison. Bien sûr, comme je l’explique plus haut, on peut tout à fait opter pour un spectre vraiment complet, c’est-à-dire blanc, et la plante fera le tri toute seule. C’est bien si on veut mettre en lumière nos plantes pour de la déco.

La puissance

La première chose dont il faut se méfier, c’est le calcul de la puissance par les fabricants. Ils donnent souvent la puissance totale en additionnant les LED. S’il y a 60 LED de 5 watts, le fabricant indique donc une puissance de 300 watts (5 x 60). En réalité, cette mesure n’a pas vraiment d’importance, et il est préférable d’avoir la puissance consommée.

L’intensité lumineuse est parfois affichée, mais ce n’est pas toujours simple de s’y retrouver. Il y a 3 indicateurs qui peuvent cependant vous donner une idée de l’intensité maximale de la lampe choisie :

PAR : Certaines lampes sont garanties « PAR », et le PAR pour Photosynthetically Active Radiation est tout simplement la gamme d’ondes lumineuses que va utiliser la plante pour sa photosynthèse. On peut calculer cette unité en nm et il faut entre 400 et 700 nm pour qu’une plante s’épanouisse correctement.

PPF ou PPFD : C’est un indice qui définit à la fois l’intensité lumineuse et le degré de dispersion de la lumière. Votre lampe doit toujours émettre dans plusieurs directions, pour que les côtés reçoivent autant de lumière que le centre. L’inverse vous fait perdre en rendement dans vos cultures.

Cette mesure PPF permet de connaître le flux de photons pour la photosynthèse, et le PPFD nous donne la même chose, mais dans une surface donnée. C’est une donnée très intéressante, mais malheureusement il faut un gros équipement pour calculer le PPF et le PPFD des lampes, et du coup les fabricants sont rares à transmettre cette information.

Quelques critères secondaires

L’ergonomie est un critère de choix qui peut avoir son importance. Pour des plantes qui vont grandir progressivement, il est préférable d’utiliser une lampe suspendue, qu’on va pouvoir régler en hauteur au fil des semaines. À l’inverse, pour des plantes qui restent à quelques centimètres du sol, une lampe qu’on pose par terre, ou munie d’un pied, sera forcément plus pratique.

Vérifier que les LED sont remplaçables ! C’est important, puisque cela peut vous permettre d’améliorer les performances de votre lampe en ajoutant des ampoules plus puissantes. C’est également crucial pour la durabilité du produit. On sait que les LED doivent durer très longtemps, mais il arrive parfois qu’elle grille ou tombe en panne.

Le réglage de la luminosité est une option sympa. Cela permet de varier un peu la luminosité chaque jour, ce qui peut être bénéfique pour certaines plantes. On va ainsi simuler le couché ou le levé du soleil, et parfois réduire un poil la luminosité pour simuler une journée nuageuse.

Comment bien utiliser une lampe horticole ? FAQ

lape horticole pas cher

Quelle distance entre la lampe et la plante

Chaque produit peut avoir sa spécificité. En moyenne, on donne une distance de 30 cm entre la plante et la lampe pour du LED. Cela dit, tout dépend de la puissance des ampoules ou de leur angle de dispersion. On sera toujours entre 15 et 60 cm. Généralement, vous trouverez une notice avec votre lampe, vous indiquant la distance à respecter.

Combien de temps la lampe horticole doit elle rester allumée ?

Ici, ça dépend principalement de la plante que vous souhaitez voir grandir. Pour les plantes donnant des fruits, on peut souvent respecter le schéma ci-dessous, mais il n’est pas valable pour toutes les plantes :

  • Germination : 16 heures de lumière, 8 heures sans lumière
  • Développement de la plante : 18 heures de lumière, 6 heures sans lumière
  • Floraison : 12 heures de lumière, 12 heures sans lumière

Le plus important est de respecter un certain rythme. De nombreuses plantes sont sensibles au rythme, et si vous faites une journée de 20 heure de lumière un jour, puis seulement 8 heures le lendemain, et 14 heures le jour suivant, votre plante se développera très mal, et elle peut même mourir.

Quelle température ?

Une nouvelle fois, il peut y avoir des différences d’une plante à une autre. Cependant, il y a des similitudes dans tout le monde végétal, et l’ensemble des plantes se développent mieux à une certaine température.

Au-dessous de 10° C : La photosynthèse ne fonctionne quasiment pas, c’est pourquoi les plantes perdent leurs feuilles en automne, et que rien ne repousse en hiver. En intérieur, vos plantes vont s’endommager en dessous de 10°C.

Entre 10°C et 18°C : La croissance est possible, mais elle va être lente. Il lui manque encore quelques degrés pour se sentir bien et se déployer pleinement.

Entre 19°C et 24°C : On y est, c’est là que la plupart des plantes prennent leur pied et que la photosynthèse est optimale. Il faut donc autant que possible que votre pièce dédiée à la culture reste dans cette fourchette.

De 25°C à 30°C : Si certaines plantes poussent encore mieux à cette température, la majorité commence à souffrir et leur croissance est ralentie. On note en plus que le risque d’apparition d’insecte ou de champignons est accrue. S’il fait trop chaud, il faut apporter un apport en CO2 pour pallier à ce problème de chaleur.

Au-dessus de 30°C : Lors du processus de développement de la plante, une trop forte chaleur va engendrer un besoin en eau plus important. Lors de la floraison ou de l’apparition des fruits, au-delà de 30 °C le rendement sera beaucoup moins importants. Les fleurs vont se faner bien plus vite et les fruits seront beaucoup moins sucrés.

Réduire le bruit de l’installation ?

La lampe en elle même ne fait généralement pas trop de bruit. Il y a cependant parfois un léger bruit de fond qui n’est pas toujours agréable. Le ventilateur sera quant à lui plus bruyant, surtout s’il faut faire baisser la température et ventiler très fort.

La lampe LED permet de réduire le bruit par rapport à la plupart des autres lampes horticoles, tout simplement parce qu’elle ne chauffe pas ou très peu. Du coup, on maintient plus facilement la température au bon niveau et on ne ventile pas exagérément.

Y a-t-il des odeurs ?

Tout dépend du type de végétal que vous faites pousser. Évidemment, si ce sont quelques fleurs très odorantes, du cannabis, ou encore de la menthe, il est fort probable que des odeurs s’échappent de votre installation. Cependant, une fois de plus, la lampe LED horticole, comme elle ne chauffe pas, réduit les odeurs des plantes ou des fleurs.

Tout se plante et tout pousse sous une lampe LED ?

Absolument ! Il n’y a pas de limite à vos envies, si ce n’est votre hauteur de plafond… Vous pouvez commencer par planter des herbes aromatiques, qui sont assez simples à cultiver et rapides à récolter.

Progressivement, vous pouvez ajouter des tomates cerises, très robustes et qui ne réclament que peu d’entretien, puis pourquoi pas quelques poivrons, des salades, un pied d’artichaut, etc. La lampe LED remplace le soleil à la perfection, et si vous gérez bien la température, que vous apportez à votre terre les besoins nutritionnels essentiels à vos plantes, alors elles se développeront sans problème.

Plusieurs cultures possibles

En pots : C’est la méthode la plus simple à mettre en place. On cultive directement dans des pots remplis de terre. Il faudra prévoir des engrais et faire attention à ne pas trop arroser, pour que la terre soit la plus accueillante et nutritive possible.

Hydroponie : Un peu plus difficile à mettre en place au départ, mais l’entretien est ensuite particulièrement simple. La culture se fait dans un milieu aqueux, et sans terre. La terre est remplacée par des éléments nutritifs qu’on va ajouter à l’eau.

Aéroponie : C’est un peu de l’hydroponie améliorée. Les racines des plantes sont en suspension dans le vide, et une solution est pulvérisée sur les racines à intervalles réguliers. Elles sont très oxygénées avec cette méthode, et ne manque jamais d’eau, ce qui permet d’atteindre des rendements souvent important, à condition de parfaitement maîtriser l’ensemble des techniques d’aéroponie.